Menu

Devenez membre des chèvres : curieuse, aventureuse ou audacieuse?  —  Abonnez-vous »

Portrait de mères nature – Rachel

Mères nature, présenté par The North Face est une web série créée avec nos amis de chez Beauvoir et est disponible juste ici.

Q : Combien d’enfants as-tu et quel âge ont-ils?

A : J’ai la chance d’avoir deux beaux enfants en bonne santé! Mon énergique et douce Claire a 3 ans et mon petit homme souriant, Hervé, a 10 mois.

Q : Ton aventure/vacances familiale la plus mémorable (positive ou négative) et pourquoi? 

A : Jules, mon conjoint, et moi partageons l’amour du sport et du grand air. Le vélo s’impose alors comme notre moyen de transport favori en plus d’aider à limiter notre empreinte écologique. 

La beauté du transport actif c’est que chaque déplacement devient une aventure. Le trajet pour aller jouer au parc, manger une crème glacée en ville ou se rendre à la garderie est alors une expérience immersive pour les enfants. Ils observent les alentours, s’orientent, sentent les odeurs, sont sensibles à la météo, tendent l’oreille ou discutent même avec les voisins. Ils font ainsi de nouvelles découvertes quotidiennement et s’approprient leur milieu de vie.

Vous devinerez donc que nos vacances les plus mémorables sont en cyclotourisme ! L’été dernier, alors que j’étais enceinte, nous avons initié Claire en faisant le trajet du parc linéaire Le P’tit Train du Nord dans les Laurentides. Ça été 234 km de pur bonheur !

Voyager en famille allait être bien différent. Le confort et le plaisir de Claire étaient primordiaux à la réussite du projet, il était important de le comprendre et de l’accepter. Jules a ainsi identifié Le P’tit Train du Nord comme première expérience familiale idéale car c’est une cycloroute organisée et super bien desservie. Avec le service de navette, l’hébergement en B&B, des commerces, des haltes repos, des toilettes et surtout des parcs en bordure du sentier cyclable, nous avons pleinement profité de nos journées à vélo !

Q : Le moment où tu t’es sentie la plus fière en tant que mère?

A : Ce qui me rend la plus fière comme maman c’est les petits bonheurs du quotidien. Quand je vois mes enfants bouger, démontrer de la curiosité et que je les entends rire, je me dis que mon travail de maman ne doit pas être si pire !

Q : Le plus grand défi que tu as accompli en tant que mère?

A : Cette année, mon plus grand défi a été de m’accorder du temps et de retrouver l’envie de bouger. C’est drôle à dire, le sport est une seconde nature pour moi, sauf que la grossesse, l’accouchement, le manque de sommeil et l’omniprésence d’un bébé ont eu raison de moi. Ma forme physique était à son plus bas. Je n’avais plus de muscles, plus d’endurance, je recommençais à zéro. 

J’avais besoin d’un objectif. 

Dès que j’ai eu le “Ok” de la physiothérapeute pour reprendre la course à pied, je me suis inscrite au triathlon sprint de Magog. J’avais fait cette épreuve en 2017 et j’avais adoré car les distances sont accessibles. On s’entend que je n’allais pas gagner une médaille ou battre des records. Je voulais #1 : Ne pas me noyer et #2 : Terminer la course. Avec la date au calendrier, j’ai intégré à ma routine 3-4 séances de sport par semaine. Entre l’escalade, la natation, le vélo et la course, j’ai lentement retrouvé ma forme physique globale.

Le jour J, toute la famille était présente et fière de m’encourager. Je peux vous annoncer que j’ai atteint mes objectifs en plus de retrancher 1 minute à mon ancien résultat – Youhou, You Go Mama!

Q : Ton aventure/vacances familiale de rêve? 

A : Nous sommes justement en train de planifier notre voyage familial de rêve. Nous prévoyons faire du cyclotourisme en Hollande lorsque Hervé aura 2 ans. Nous cherchons à montrer aux enfants un pays qui met de l’avant le transport actif et qui se développe en conséquence. Nous rêvons de nous promener parmi des centaines d’autres vélos et de pouvoir explorer les villes et campagnes en empruntant uniquement des pistes cyclables.

Q : Ton meilleur super pouvoir de mère? 

A : J’ai un super pouvoir de mémoire photographique. Depuis toujours, je sais exactement où se trouve chacun des items dans ma maison. Jules m’appelle Mme la Ministre du Matériel et de la Géolocalisation. C’est moi qui fait les bagages ici !

Q : Ta collation de choix en mode aventure pour tes enfants et toi?

A : J’ai une recette de pain aux bananes boosté aux noix et au yogourt grec que tout le monde adore. C’est ma collation chouchou car Hervé aussi en raffole. 

Vous aimeriez avoir la recette … la voici !

Dans un seul grand bol, mélanger 

  • 2 tasses de farine (moitié blanche-moitié blé au goût)
  • ¾ tasse de flocons d’avoines cuisson rapide
  • ¾ tasse de noix moulues au robot 
  • ¾ tasse de cassonade non tassée
  • 1 c. thé de soda
  • ¼ c. thé de sel
  • 2 poignées de brisures de chocolat au goût

Faire un puit au centre puis ajouter

  • 1 tasse de yogourt grec à la vanille
  • 1 tasse de bananes écrasées
  • ½ tasse d’huile végétale
  • 2 oeufs 
  • 1 c. thé de vanille

Mélanger pour bien humidifier les ingrédients secs puis verser dans un moule à pain ou encore dans des moules à muffins. Cuire au four à 350°F pendant 50-60 minutes pour le pain ou encore 25-30 minutes pour les muffins jusqu’à ce qu’un cure-dent en ressorte propre et que le dessus soit bien doré.

Q : Ta journée idéale à l’extérieur?

A : J’adore les belles journées d’automne où le soleil est chaud, mais que le fond de l’air est frais. Quand on peut porter des pantalons, une petite laine et que la température est juste parfaite pour que les enfants s’amusent à l’extérieur toute la journée. Ma journée idéale, elle se passe sous le signe du Slow Living. Prendre le temps de se déposer, d’apprécier les activités près de chez nous, de jouer avec les enfants, de bien manger et de prendre un petit café. 

J’aime quand on se rend à la montagne pour faire de la randonnée. On sait quand on part, mais on ne sait pas quelle distance les petites jambes de Claire vont parcourir ni combien de temps ça prendra.

J’aime quand on prend nos vélos pour aller déjeuner en ville puis qu’on improvise sur la route du retour. Claire adore faire la tournée des parcs à Magog. On aime aussi aller à la bibliothèque ou encore observer les animaux au Marais de la Rivière aux Cerises. 

J’aime quand, les familles du quartier, nous nous réunissons au parc pour un avant-midi. Les enfants s’amusent, les adultes jasent, ce n’est pas compliqué.

Q : Les 3 items dont tu ne peux te passer pour une aventure à l’extérieur avec tes enfants? 

A : Je prévois toujours ce qu’il faut pour pallier aux trois terribles “F” – Faim, Froid, Fatigue. Les parents, on apprend vite que tout va bien, jusqu’à ce qu’un “F” se pointe le bout du nez. Je n’ose même pas vous parler de la combinaison de plusieurs “F”… La raison les abandonne, la fin du monde semble proche et notre patience s’effrite tranquillement. 

Je ne me fais plus avoir… Je pars maintenant avec une collation, un vêtement chaud et une option repos (porte-bébé/poussette). Ça donne un second souffle aux troupes pour poursuivre l’aventure ou encore ça fait gagner du temps pour revenir à la maison.

Q : Ton meilleur conseil pour les autres mères nature?

A : Mon meilleur conseil, c’est d’accueillir le fait d’être une maman. Notre vie, notre corps, nos activités ne sont plus les mêmes, du moins avec de jeunes enfants. Ce qui est beau là-dedans, c’est qu’il y a autant de façon d’y parvenir que de mères nature.

C’est facile de se comparer aux autres ou à ce que l’on faisait avant. Cet état d’esprit ne nous amènera pourtant rien de plus que de la déception. 

Pour arriver à être en paix, j’ai dû revoir mes objectifs afin qu’ils cadrent avec ma nouvelle réalité. Les moments avec les enfants sont précieux et seront vite derrière nous. J’aime passer du temps avec eux, ça me procure beaucoup de bonheur, de fierté, d’amour et de bien-être. Mon temps “libre”, je l’oriente précieusement vers des activités de qualité bien plus que de performance ou de quantité. Selon mes envies, je planifie des sorties avec mes amies ou encore je m’offre un moment en solo. Je renoué avec des sports plus accessibles à partir de chez moi comme la course à pied ou encore l’escalade. Les longues sorties en vélo ou en ski sont rares ce qui les rend maintenant encore plus exaltantes qu’avant.

Commentaires