Menu

Devenez membre des chèvres : curieuse, aventureuse ou audacieuse?  —  Abonnez-vous »

Portrait de mères nature – Brigitte

Mères nature, présenté par The North Face est une web série créée avec nos amis de chez Beauvoir et est disponible juste ici.

Des nouvelles de Brigitte, que vous avez connu dans le deuxième épisode de Mères nature.

Q : Combien d’enfants as-tu et quel âge ont-ils?

A : J’ai deux enfants : ma fille Maxime a 7 ans, et mon garçon Renaud vient d’avoir 5 ans.

Q : Ton aventure/vacances familiale la plus mémorable (positive ou négative) et pourquoi? 

A : Je commence avec l’aventure plus négative… Après la naissance de ma première, Maxime, j’étais impatiente de retrouver mon activité, l’escalade. Mon chum Bruno et moi avons donc planifié un road trip d’escalade de bloc dans le sud des États-Unis. En chemin, nous avons grimpé dans les Niagara Glens, puis avons conduit pendant deux ou trois jours jusqu’à Obed, au Tennessee. C’était en mai; il faisait chaud dans la van sans air climatisé, mais nous étions bien contents d’être sur la route et bébé Maxime, même à quatre mois, était une bonne voyageuse. Nous planifions nous rendre ensuite à Little Rock City (TN), Rocktown (GA), Horse Pens 40 (AL), et Boone (NC), nous étions ambitieux et avions tout notre temps devant nous… Par contre, au troisième jour à Obed, je me suis laissée tenter par de l’escalade sportive (encordée) et lors d’une chute suite à un long toit horizontal (TELLEMENT BEAU!!!), mon pied est resté coincé dans une craque et s’est cassé. Je peux vous dire qu’avec un bébé, à 20 heures de chez nous, cette situation nous en a fait vivre des émotions! En même temps, ça a été un « eye-opener » par rapport à être parent et vouloir continuer nos activités comme avant… Peut-être que c’est correct des fois se calmer le pompon!

Une aventure plus positive : Quand ma fille Maxime a eu un an, nous sommes allés un mois au Portugal. Nous avons organisé notre voyage dans la simplicité : un mois dans le même appart à Sintra, petite ville pleine de châteaux à visiter et surtout… ponctuée de plusieurs petits sites d’escalade de bloc! C’était en février, hors de la saison touristique, et à 40 minutes en train de Lisbonne. Nous avons exploré les blocs, la côte, les châteaux pompeux et leurs jardins époustouflants et mangé des pasteis de nata dans des petits cafés. Malgré les manques de sommeil fréquents, l’ambiance portugaise mariée à la grimpe restera longtemps dans ma mémoire!

Q : Le moment où tu t’es sentie la plus fière en tant que mère?

A : Lorsque je vois mes enfants être sensibles aux autres et à leur environnement. Quand mon fils et un autre garçon se foncent dedans par accident, l’entendre demander : « Ça va? » avant de continuer son activité. Quand je vois ma fille s’émerveiller devant chaque insecte, champignon ou fleur pendant une randonnée. Quand ma fille lit une histoire à son frère, les deux collés ensemble. Je me dis qu’ils sont des bons humains.

Q : Le plus grand défi que tu as accompli en tant que mère?

A : Je crois que le plus grand défi, c’est de trouver son équilibre. Je ne peux pas dire que c’est accompli, parce que l’équilibre est toujours à redéterminer au fur et à mesure que les enfants grandissent, changent, et que la vie nous apporte de nouveaux défis. Mais je regarde ce qu’on a accompli et je me dis « so far so good! ». Plus concrètement, je dirais que je suis très fière que mes enfants aiment nous accompagner lors nos aventures dans la nature : ils sont des campeurs hors-pairs et très complices.

Q : Ton aventure/vacances familiale de rêve? 

A : Un endroit où il y a un peu d’escalade, de beaux paysages, et pas trop de touristes. J’aimerais bien aller faire du bloc et de la randonnée près de Christ Church, en Nouvelle-Zélande. Majorque est aussi une destination qui m’intéresse; plage et escalade, c’est pas pire non plus!

Q : Ton meilleur super pouvoir de mère? 

A : Je dirais que je suis assez douée pour garder mon calme. Lorsqu’une situation tourne moins bien (changement dernière minute, annulation de vacances, crise d’enfant, accident, alouette!), je me mets en mode super-mom et je navigue la situation sans me laisser emporter par les vagues de stress qui m’assaillent. J’ai appris à mieux comprendre mes enfants et à les laisser exprimer leurs émotions, positives ou négatives, en les accompagnant au lieu de vouloir les changer. Je me dis souvent que s’ils pleurent plus avec moi, c’est que je leur offre un « safe-space » pour être eux-mêmes. Ils savent que mon amour est inconditionnel!

Q : Ta collation de choix en mode aventure pour tes enfants et toi?

A : Je ne pars jamais sans mon sac de mélange de noix (au minimum, amandes et canneberges séchées). Si on part pour quelque chose qui nécessite plus de motivation, alors j’y ajoute des pépites de chocolat!

Q : Ta journée idéale à l’extérieur?

A : Elle commence par une bonne nuit de sommeil qui fait que toute la famille est en forme (on est dans l’idéal, là!). Puis, on se rend à un site d’escalade de bloc ou de randonnée en famille, peut-être avec d’autres familles complices. Là-bas, on grimpe, on marche, et on se sent accueillis dans la nature. On s’émerveille de tel arbre ou telle roche. En bonus, en fin de journée on se baigne dans un lac ou une rivière. La journée idéale se termine évidemment par une bouffe simple, mais qui goûte oh combien meilleure parce qu’on a passé la journée dehors!

Q : Les 3 items dont tu ne peux te passer pour une aventure à l’extérieur avec tes enfants? 

A : Je ne pars jamais sans la crème solaire, de bons vêtements adaptés à la température, et de la bouffe en masse!

Q : Ton meilleur conseil pour les autres mères nature?

A : Essaie de réajuster tes attentes, et rappelle-toi que tout vient à passer! Voici mes deux dictons préférés : « Sans attentes, c’est la détente! » (ça vient d’une amie grimpeuse, et ça marche aussi pour réussir les projets de grimpe difficiles!) et « Tout est impermanent » (une des trois caractéristiques de l’existence selon le bouddhisme, et très pratique lorsque ça va moins bien!).

Commentaires